Poutre apparente

Publié le par Nama


L'autre jeudi, s'est constitué un trio infernal composé de la fille qui a son cul en bannière, de la fille qui ressemble à cette bonasse de Rihanna et de celle à la robe coincée dans la culotte.

 

Nous mangeâmes fort dignement en presque-terrasse dans un resto du côté de Chatelet, et nous choquâmes quelque peu les chastes oreilles de nos voisins de tables par nos discussions à la sauce Sex and the cityesques.

 

Bien obligé, pour poser les bases soldes de notre future entreprise :

le bordel des femmes du monde (tribute to Alexiane).

 

D'une histoire de fesse à une histoire de trilili, nous voilà arrivées à l'heure des derniers métros.

Et le resto ne nous a même pas offert les cocktails en remerciement de l'animation qu'on lui a mis, personnellement, je trouve ça absolument scandaleux !

 

Nous sortons du donc du restaurant et nous dirigeons vers la station de métro la plus proche, lorsque soudain, tout à coup, par surprise, une voix nous interpelle :

 

« Hé, ho, Mademoiselle en robe noire là ! »

Evidement, il m'a fallu 25 mètres pour comprendre qu'on s'adressait à moi...


Nous nous arrêtons donc, nous retournons pour constater que la personne qui interpelle si gaillardement de jeunes  et belles inconnues dans la rue est un petit bonhomme qui essaye de se donner un style à la Gainsbar :

Chaussures blanches, jean délavé, barbe naissante, cheveu flou, veste en jean à manches chauve-souris et gouaille de titi parisien ...

 

C'était pas un clodo, c'est déjà ça...

 

Et le voilà qui s'adresse à moi, la fille en robe noire, faut suivre merde !

Et qui me propose de faire du cinéma.

Rien de moins.

 

Moi, je le sais bien que je suis une star de cinéma refoulée, mais comme je ne suis pas une fille polie, j'allais l'envoyer chier et prendre mon métro.

Surtout qu'on traversait la rue Saint-Denis, alors le plan « je suis producteur de films de boules, viens, on va te faire passer une audition », je trouvais que ça manquait un peu de distinction comme approche de drague...

 

Mais comme mes acolytes, elles, sont des filles polies, on a écouté le monsieur nous faire son baratin :

« Voilà, je suis sur un tournage là, dans le quartier, mais pour le prochain sur lequel je bosse, on a besoin de personnages comme vous »

D'où tu m'insultes de « personnage », que j'ai pensé.

Mais il a continué :

« Oui, tout à fait, c'est un docu fiction sur le Saint-Germain des années 30, et vous correspondez parfaitement à ce qu'on cherche. »

Alors cette farceuse de Galli a demandé qui c'était le producteur.

Et il continué son speach, que c'était une production Arte que c'était sérieux, qu'il y aurait des sosies de Vian et Greco, c'est dire, que j'avais qu'à aller voir sur le site, mais qu'en fait non, pour le moment, y'aurai rien sur le site, que c'était trop tôt, et que vraiment, décidément, je coïncidais exactement au personnage...

tout à fait, quand on me colle une coupe de champagne

entre les mains, je ressemble à ça, parfaitement!

 

Pendant qu'il parlait, j'étais un peu en train d'essayer de m'écarter et de me tourner, parce que le petit monsieur, comme ça tombe bien, était juste à hauteur de nichon.

Je sentais que Conasseee n'était devenue qu'une boule de malaise, mais j'attribuais plutôt ça à « bon, faut qu'on se dépêche là, on va rater le dernier métro si il continue son boniment ».

Gallïane, quand à elle, semblait prendre un malin plaisir à encourager la parlotte du monsieur, sans que je comprenne pourquoi.

 

Au bout d'un moment, c'en était assez de nous enquiquiner, alors j'ai mis un terme à la conversation, et tout à fait normalement, je prends le chemin du métro.

 

 

C'est là que j'ai appris l'horrible vérité...

 

   

 

Et oui, bonnes gens... ce que la taulière du blog ci-contre ne pouvait voir, figurez que moi, Gallïane des Murmures... je ne l'ai pas loupé !!!

Le peu de gens qui m'ont rencontré le savent, je suis asiatiquement petite et donc, par conséquent, à la fois à hauteur de nichons et à hauteur de bite.

Oui, je sais, j'ai une vie rêvée !

Tout ça pour dire que le monsieur, j'avais le nez quasi collé à son jean... jean qui nous offrait une solide poutre apparente !

Oui, une poutre apparente, Mesdames, Messieurs, sous vos yeux esbaudis !

Alors que je me gaussais du comique de situation (Nama en train de snober le mec qui tentait vainement de lui vendre son film) et que je prenais un malin plaisir à prolonger l'entretien, Connasseee, quant à elle - a qui rien n'échappe elle non plus- semblait fort embarrassée d'avoir découvert les problèmes architecturaux de notre interlocuteur.

Alors soit la robe de Nama avait été aspergé de phéromones à la sortie d'usine ou bien était-ce l'effet de son décolleté de secrétaire cochonne... mais le mec, apparemment, il ne se rendait compte de rien... et c'était bien le seul !


Evidemment 10 mètres plus loin, paye ton fou-rire de pétasses en plein milieu de la rue quand on a raconté ça, Connasseee et moi, à la taulière qui n'avait rien vu !


C'est beau la candeur ingénue !

 


Publié dans Hystérologie

Commenter cet article

justmoi dit le touriste 24/07/2008 17:51

Salut,
Tout nouveau sur ton blog, ma première lecture me plait bien !!
En tous cas il me reste 4 mois pour te connaitre avant de te souhaiter...devine !!! lol
Ah oui, c'est grace a Gallïane si je suis là !!! lol
a+
biz

Nama 24/07/2008 19:40


bienvenue à toi!

si c'est pour envoyer des bouquets de poutres apparentes, demande la procédure à suivre à Galliane :p


carl 23/07/2008 22:33

un film sur les poutres??? punaise t'as rencontré charles ingalls?? le vrai???

Nama 24/07/2008 10:46


ben il parlait plutôt du saint germain des années trentes, mais si ça se trouve oui, c'tait un remake sale de la petite maison dans la prairie, avec tout plein de poutres pour construire tout plein
de maisons chez Charles Ingals....


Little Daewoo 23/07/2008 21:09

mais c'etait même pas de l'ironie... j'oserai pas remettre en doute ta pureté chere Nama!!!
Tu veux mon adresse pour les invit'?

Nama 23/07/2008 22:05


d'accord, mais seulement si t'envoie une équipe de foot américain pour me violer alors :p


Little Daewoo 23/07/2008 18:58

Pauvre Nama si puuuuure, si innocente...
et t'as signé? tu le fais le film???
parce que je regarde Arte parfois figure toi...
et que je serai très honorée de dire que je connais les nénés de la dame dans mon poste de tévé!

Nama 23/07/2008 19:31


parfaitement, je suis pure et innoncente!
nan mais qu'est ce que c'est que ces insinuations?
on croit rêver!

pour la peine, je ne t'inviterai pas à l'avant première, na!


milla 23/07/2008 01:43

Ah voilà la fameuse histoire entendue samedi!
Sûre que je l'aurai repérée sa poutre de Bamako ou d'ailleurs. Sale cochon lubrique! Gainsbarre en toc!

Nama 23/07/2008 13:17


ah bon, alors toi non plus t'y crois pas qu'il va faire de moi une star?
chuis déçue, bordel!